Batman v Superman : l’aube de la justice

Batman v Superman est un film américain, réalisé par Zack Snyder, et sorti en 2016.

130929

C’était le film que j’attendais le plus cette année, et bien évidemment je suis allée le voir dès sa sortie en salle. Je vais donc revenir dessus en étant la plus honnête possible, en vous faisant part de mon ressenti, et sans spoiler.

Pari risqué mais pari tenu. BvS est un film titanesque qui réuni à l’écran deux super-héros légendaires, donc pas étonnant que Snyder ait vu les choses en grand, peut-être même un peu trop. Certes, comme vous le savez, je suis une grande fan des DC Comics, mais ce n’est pas pour autant que j’ai adoré ce film de A à Z. Dans l’ensemble, je l’ai clairement apprécié et ce malgré les erreurs que l’on retrouve dans ce blockbuster. Mais ça mes chers amis cinéphiles, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas. Pour en revenir à Snyder (la tête de turc du cinéma hollywoodien), il a fait un beau travail visuellement parlant. Ne vous attendez pas à un film gentillet, non ça pète de tous les côtés, sans pour autant donner la nausée comme dans Man of Steel. Cependant, n’est-ce pas l’essence même d’un film de super-héros ? Attention, je ne dis pas qu’il faut tout détruire, mais disons que c’est un peu normal lorsque des héros se battent contre des super-vilains. Bref quoi qu’il en soit, Snyder avait une certaine pression sur lui (du moins je le pense), et pour que son projet soit à la hauteur des espérances des fans de DC, il a voulu faire un peu tout ce qui lui plaisait, et c’est bien dommage.

Oui mais qu’est-ce qui ne colle pas dans ce film ? C’est cela la vraie question. Comme je l’ai écrit plus haut, dans l’ensemble le film est bon, voire même très bon, mais certaines choses étaient inutiles, ou du moins auraient pu être évitées. Pour commencer, revenir sur le décès des parents de Bruce Wayne était superflu, voire même pas vraiment important dans le déroulement de l’histoire. Mais lorsqu’on y regarde de plus près, ce détail est nécessaire dans l’évolution et la personnalité du Bat de Gotham. Cependant, tout cinéphile qui se respecte sait comment sont morts Thomas et Martha Wayne, donc pas la peine d’y revenir un million de fois dessus. Je vous vois venir, oui ce n’est qu’un foutu détail, mais oui il faut en parler car cela donne au film des longueurs pas franchement appréciables. Je crois que Snyder a voulu jouer à fond la carte de la mélancolie, et du symbolisme (oh oui il y en a à revendre du symbolisme), mais personnellement je trouve que la tristesse n’a pas vraiment sa place dans un film qui ne se veut ni poignant, ni drôle, ni gai. Bien évidemment, le côté sombre et la noirceur de l’univers DC est tout à fait respecté, et ça bon nombre de gens ne le comprennent pas.

batman-v-superman-aube-justice

Qui dit noirceur, dit mauvais côtés. Batman est un justicier solitaire qui serait prêt à n’importe quoi pour sauver des vies, et pourquoi pas même sauver le monde. Si certains voient en ce nouveau Bat un meurtrier (mention spéciale à ceux qui descendent notre chauve souris préférée depuis la sortie du film), un homme plus violent que dans les autres volets, je vous l’accorde.. mais Batman ne fait que son devoir de « super-héros » en quelque sorte. Au diable la parlotte, et la bonne manière d’agir, place à l’éradication d’un problème mondial (en l’occurence Superman). Peut-être ne suis-je pas forcément objective, certes, mais disons que j’essaie d’aller à l’explication la plus simple (oui j’arrondis peut-être aussi les angles), mais Snyder nous montre explicitement que Bruce Wayne a assisté impuissant à la quasi destruction de Metropolis, et que de ce fait il sait qu’il est le seul à pouvoir arrêter Sup’, car il a vu de quoi il était capable (aussi bien dans la destruction d’immeubles que dans les pertes humaines). Tout simplement. Snyder est un visionnaire en quelque sorte, il a donné un nouveau souffle à l’état d’esprit du gardien de Gotham, sans pour autant en faire un être stupide, irréfléchis, ou méchant. Il y a aussi quelque chose que j’ai particulièrement apprécié, c’est le côté politique et religieux qu’impose la présence de Superman sur terre. Les humains se demandent si c’est une bonne chose, s’il ne vaudrait mieux pas être contre cet Alien plutôt que de l’idéaliser. Snyder a donné la parole à l’humanité, et ça c’est très rare dans ce genre de films, c’était très intéressant mais cela aurait pu être un tout petit peu plus exploité selon moi.

Ce qui m’a déçu en revanche, c’est que le film ait plus ou moins tout révélé dans sa bande-annonce, ce qui est franchement dommage pour un évènement de ce genre. Autre chose qui m’a forcément déçue, c’est la bataille tant attendue entre nos deux héros. Croyez-le ou non, mais il n’y aura pas forcément de gagnant, et je pense que nous auront exactement la même chose dans Civil War. En fait, faire tout un foin sur une bagarre qui promettait d’être légendaire, c’est clairement se foutre de nos tronches, en résumé. Pour moi, c’est un des plus gros bémols du film. Vu que je suis sur la lancée de ce qui m’a déçue, je parlerai notamment d’Henry Cavill et de Gal Gadot. Personnellement, j’ai trouvé ce Superman très différent de Man of Steel, en même temps deux ans se sont écoulés depuis cet opus, mais l’un n’excuse pas l’autre. C’est un Clark Kent mou, et perdu que l’on retrouve, un être qui se cherche encore (bon ça on va dire que ça le fait), mais qui surtout est seul et se sent seul. Je l’ai trouvé effacé dans son jeu et peu convaincant en réalité, dommage. Pour ce qui est de la jolie Gal Gadot – à part se pavaner en robe sexy durant les deux premières heures du film – elle était tout autant effacée et discrète que son acolyte, voire même carrément inexistante. Je pense que si elle n’avait pas été présente, ça n’aurait pas fait de différence (elle a juste été utile et impressionnante à la dernière demi-heure du film). Disons que Snyder a tout simplement voulu poser la première pierre à l’édifice de la Justice League (et clin d’oeil spécial à l’apparition rapide des membres de la ligue des justiciers, qui pour ma part était très bien amenée). Vraiment, vraiment, vraiment dommage pour Gal, espérons qu’elle se rattrapera dans son film solo sur les aventures de Wonder-Woman en 2017 ! Et pour terminé ce que je n’ai pas réellement compris ni du tout apprécié, ce sont les vraies motivations de Lex Luthor; pourquoi veut-il détruire Superman ? ou Batman ? Pourquoi veut-il que ces deux-là s’entretuent ? Pour avoir le pouvoir absolu ? Parce que dans Man of Steel, Clark a détruit des biens de LuthorCorp (faisant perdre par la même occasion des millions de dollars au jeune héritier) ? Ces motivations restent floues, on ne saisit pas exactement la haine qu’il ressent à l’égard de l’ange de Metropolis, mais je pense que cela sera révélé dans un prochain opus.

Batman-V-Superman-Trailer-Doomsday-Heat-Vision

Parcontre ce que j’ai réellement apprécié, c’est la prestation de Ben Affleck, ainsi que celle de Jesse Eisenberg. Pour commencer, Affleck est habitué aux rôles de super-héros, après avoir incarné le navrant Daredevil dans l’adaptation cinématographique de 2003, il revient en force dans BvS et ferme ainsi le clapet à tous ceux qui croyaient qu’il n’était pas fait pour ce rôle. Certes Christian Bale était sensationnel dans les Dark Knight, mais Affleck apporte un style nouveau au justicier masqué. Une carrure différente, une manière de jouer tout aussi différente, et une part de noirceur qui est carrément plus exploitée ici. Si vous êtes très attaché aux Comics et à la trilogie de Nolan, je ne peux rien faire pour vous. Les temps changent, et la façon de voir les choses aussi, adaptez-vous ou changez de planète, c’est vous qui voyez (et non je ne suis pas intolérante, croyez-moi). Bref, je crois que je peux parler au nom de tous, ce nouveau Batman était très attendu, c’était limite l’évènement incontournable du film ! Il bouffe littéralement Henry Cavill grâce à sa présence et à son charisme qui crève l’écran, et cela fait de Superman un personnage moins emblématique. Franchement, je pense que Ben Affleck a de beaux jours devant lui en tant que nouveau Batman. Concernant Eisenberg, comme tout le monde dès le début, j’ai été très mitigé quant au choix de cet acteur pour incarné ce pourri de Luthor. Mais finalement, il a été génial, et pour ceux qui ont écrit « nan mais Jessy en Luthor c ridicule lol vrmt nul » vous aviez clairement tort, sur toute la ligne. Lex Luthor est pyschotique, à tendance sociopathe et psychopathe. C’est un méchant qui a été caricaturé dans les vieux films Superman ou mal exploité (dans Superman Returns par exemple), cependant j’ai trouvé que Jesse Eisenberg a su mettre en avant ce côté bizarre, et malsain propre au personnage. Il joue naturellement, et c’est efficace. Lex Luthor n’est pas un être sérieux, ni même flippant, il est juste fou, voire complètement cinglé, capable du pire sans le moindre remord. Même si c’était parfois implicite, Eisenberg exploite une part sombre de l’esprit de Luthor et met ainsi en avant sa folie évidente. J’ai vraiment adoré sa manière de jouer.

Donc.. je pense que je vais m’arrêter, sinon mes petits détracteurs vont venir m’insulter ou me casser me disant que je n’aurais rien compris au film, tant pis ce sont mes goûts. Alors ne lisez pas les critiques, allez voir le film d’abord, faites-vous votre propre avis, et essayez de voir plus loin que ce qu’on vous met à l’écran, il n’y a que comme ça que vous pourrez apprécier ce film. N’écoutez pas ceux qui vous disent que tout est à jeter dans ce film car c’est complètement faux, il y a des erreurs certes, mais l’ensemble est très bon. J’attribue donc à ce film un petit 16,5/20, ce qui est pour ma part mérité.

batman-vs-superman

« Est-il si surprenant que l’homme le plus puissant du monde, fasse l’objet de controverses ? »

Publicités

3 réflexions sur “Batman v Superman : l’aube de la justice

  1. Je suis d’accord avec toi de A à Z !!!
    Même si je suis clairement Team Bat, et que je n’avais pas craqué pour Man of Steele, le personnage lambda et héroïque de Kent était effacé, et existe presque qu’à travers l’amour de Loïs … En parlant de ça, les scène d’amour en plein milieu de grosse explosion là … j’ai bien ri à quel point c’était ridicule.

    Gal Gadot n’a servi à rien mais .. être bonne comme elle l’a été ça fait beaucoup mdr. Mais WW a un super point fort dans BvsS c’est la musique, quand on découvre les images dans les dossiers de Corp et quand on la voit la première fois en WW (certes à la fin) c’était tellement badass et ça nous donné déjà envie de voir Wonder Woman, donc au final valait mieux pas qu’on en voit trop dans le film, mais dans la BA ils nous en ont trop montré sur elle et du coup je comprends mieux ta déception.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s